Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Ne soyez pas timide, venez vous présenter ici avant de poster dans une autre rubrique.
Pensez à insérer des photos de votre véhicule, c'est toujours très apprécié
Règles du forum
Les messages au format SMS ne sont pas tolérés. Merci de faire attention à votre orthographe.
Pensez à insérer des photos de votre véhicule, c'est toujours très apprécié
Votre présentation détaillée est un impératif avant de pouvoir accéder à l'ensemble du forum en écriture.
Répondre
BENSANTERRE
Habitué
Habitué
Messages : 10
Enregistré le : dim. 12 oct. 2014 20:54
Véhicule N° 1 : Citroen AC4
Numéro de série 1er véhicule : 1
Véhicule N° 2 : Citroen trefle
Numéro de série 2éme véhicule : 2

Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par BENSANTERRE »

Bonjour les passionnés de la C4-C6.
Inscrit sur ce forum depuis 5 ans, je vais aujourd'hui pour la première fois vous raconter l'histoire de mon AC4 Boulangère de 1929.
Mais pour commencer et faire un peu connaissance, sachez que j'ai 66 ans, et déjà 60 ans de passion pour la voiture ancienne. Mon garage contient quelques autos, de marque Salmson S4E cab, MG TC, Austin Healey BJ8,, et mes enfants, atteints aussi du virus, Jaguar E, Peugeot 504 Cab et Triumph.
Et pour finir dans les présentations, je suis aussi président du GAVAP. (Groupement des amateurs de véhicules anciens de Picardie). Avec ce second confinement, si vous avez un peu de temps, aller faire une visite sur notre site internet "gavap.fr", et prenez le temps de découvrir les 3 tomes de "la Chaîne de distribution" ouvrage qui a permis de construire un fort lien d'amitié avec nos adhérents durant le premier confinement. Vous découvrirez une multitude d'histoires passionnantes, et aussi des histoires de C4 - C6.

Revenons à ma C4 Boulangère, et je vais commencer par le pire, parce que j'avais en fait acheté cette voiture pour quelques billets de 100 €, dans le but d'en faire un poulailler au fond de mon jardin. Ceci aurait permis de retrouver l'esprit vieille ferme ou les vielles guindent devenaient des poulaillers une fois usées jusqu'à la corde, original n'est-ce pas ?
L'affaire fut faite en 5 minutes, dans un coin perdu de la Marne, et très vite la voiture fut descendue de mon plateau pour la placer en fond de jardin,là ou je voulais mon poulailler, magnifique résultat.
Le week-end suivant, j'ai quand même ouvert le capot, pour découvrir que tout était bien là. Après une demi journée de mécanique, cette C4 démarrait, presque au quart de tour.
Puis, me vient l'idée d'en parler à mes copains du GAVAP lors d'une sortie. Et lorsque je sortis mes photos, j'ai failli être excommunié de la communauté Gavapienne si mon idée d'en faire un poulailler persistait.
La C4 fut donc vite mise à l'abri, et elle attendit encore quelques années pour reprendre un peu d'entretien.
Très vite, je décidais de la restaurer en conservant au maximum son état d'origine, avec cette exceptionnelle patine, tout en faisant tout ce qu'il faut faire pour qu'elle puisse reprendre la route sans soucis. C'est donc une restauration totale qui fut entreprise au niveau mécanique, freins, échappement, pneus, électricité... La carrosserie bien patinée me semble magnifique. Le forum C4-C6 m'a beaucoup aidé pour trouver toutes les solutions à mes questions.
Je vous laisse découvrir quelques photos, avant et après, il se peut qu'elles ne soient pas dans l'ordre. J'espère que vous apprécierez.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


roadstera91
Modérateur
Modérateur
Messages : 7226
Enregistré le : lun. 4 août 2008 23:00
Véhicule N° 1 : C6 G Berline 1931
Véhicule N° 2 : C6 F camionnette
Localisation : Essonne

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par roadstera91 »

Bonjour

Bienvenue .

Tres belle présentation et tres belle histoire .

Félicitation pour avoir conservé cette auto dans son tres bon jus .


Une C6 F familliale , une C6 F camionette , une C6 G berline ....mais ou s'arretera t'il ?
Responsable du département des pieces impossibles .
Avatar du membre
POPEYECD
Membre du Club
Membre du Club
Messages : 1028
Enregistré le : lun. 8 oct. 2007 23:00
Véhicule N° 1 : C4G berline voyage
Numéro de série 1er véhicule : 5738
Véhicule N° 2 : C4F faux cabriolet
Numéro de série 2éme véhicule : 328082
Localisation : 95240 CORMEILLES EN PARISIS

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par POPEYECD »

Bonsoir,

Bienvenue

Un très beau véhicule dans son jus, heureusement qu'il n'a pas terminé
en poulailler.

Belle présentation

A 1 de C4G

Popeyecd


C4G en cours + C4 puzzles "une restauration n'est jamais un long fleuve tranquille"
Avatar du membre
ChefdeGare
Volubile
Volubile
Messages : 884
Enregistré le : mar. 1 mai 2018 18:03
Véhicule N° 1 : C4G 1931
Numéro de série 1er véhicule : 105600
Véhicule N° 2 : C4F Torpédo Colonial
Numéro de série 2éme véhicule : 321442
Localisation : Martel (46)
Contact :

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par ChefdeGare »

Il y avait un peu de boulot, mais ça en valait le coup, ça aurait effectivement été dommage de finir en poulailler
Au besoin il existe encore quelques caisses rouillées qui trainent par-ci, par-là, dans une ferme ou dans les bois, pour servir de poulailler :mrgreen:


Mieux vaut se mettre sérieusement à quelque chose de médiocre, que de rêver éternellement à la perfection
Henri de Tourville

Représentant régional Occitanie
Roger
Volubile
Volubile
Messages : 752
Enregistré le : sam. 30 juil. 2005 23:00
Véhicule N° 1 : AC4 1930
Numéro de série 1er véhicule : 104660
Véhicule N° 2 : Simca 6 1949
Localisation : 36700 Clion ( INDRE)

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par Roger »

Bonsoir

Bienvenue, belle auto dans son jus, :super: belle présentation :hello:


A un de C4
Roger
jeanmichel09
Prolixe
Prolixe
Messages : 1053
Enregistré le : mar. 20 janv. 2015 14:33
Véhicule N° 1 : C4G mfp 1932
Véhicule N° 2 : ID 1963
Localisation : Ariege

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par jeanmichel09 »

Bonsoir, très belle auto
heureusement qu'elle n'a pas fini poulailler ;)


Jean-Michel roule en Traction 11 BL 1950 - ID 1963- C4G mfp Familiale 1932 -XM V6 1991 Région de Toulouse
Je suis né sans le demander et je vais mourir sans le vouloir alors laissez moi vivre comme je l'entend.
Avatar du membre
Gérald
Membre du Club
Membre du Club
Messages : 1454
Enregistré le : ven. 31 déc. 2004 00:00
Véhicule N° 1 : AC4 Industriel 1928
Numéro de série 1er véhicule : 2991
Véhicule N° 2 : C6F Limousine 05 12 1930
Numéro de série 2éme véhicule : 72514
Localisation : Seine et Marne (77)
Contact :

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par Gérald »

Bonjour BENSANTERRE
Beau véhicule
Un utilitaire comme je les aime :super:
Avec de la patine et de la sueur
Bonne journée
Gérald


Bonne soirée

Gérald
BENSANTERRE
Habitué
Habitué
Messages : 10
Enregistré le : dim. 12 oct. 2014 20:54
Véhicule N° 1 : Citroen AC4
Numéro de série 1er véhicule : 1
Véhicule N° 2 : Citroen trefle
Numéro de série 2éme véhicule : 2

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par BENSANTERRE »

5D0BAF79-79E8-4490-A773-7A9156F88616.jpeg
Salut les Citrofinés,
Merci pour votre intérêt autour de mon AC4 boulangère.
Après avoir longuement parcouru ce très chouette forum, je me suis aperçu d’une particularité sur toutes les photos de moteur prises du côté gauche.
En effet, la plaque en acier qui ferme le carter à côté des chemises n’est jamais d’origine, et elle a toujours été refaite avec une bonne tôle d’acier. En effet la tôle d’origine doit toujours être percée.
Les moteurs de nos C4 -C6 semblent increvables après 90 ans de services. Mais alors pourquoi cette fichue tôle est elle toujours percée. Et bien je pense que cette pièce présente un défaut d’origine, et il faudrait lancer un appel en garantie chez Citroën.
Regroupés autour du C4 C6 Historique Club, on pourrait intenter une « class’action » auprès de Citroën pour qu’ils nous fournissent cette pièce en garantie.
Qu’en pensez vous ?
Tout ceci pour vous montrer le moteur de ma boulangère, avec cette fichue tôle qui n’est pas d’origine, agaçant non ?
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Avatar du membre
ChefdeGare
Volubile
Volubile
Messages : 884
Enregistré le : mar. 1 mai 2018 18:03
Véhicule N° 1 : C4G 1931
Numéro de série 1er véhicule : 105600
Véhicule N° 2 : C4F Torpédo Colonial
Numéro de série 2éme véhicule : 321442
Localisation : Martel (46)
Contact :

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par ChefdeGare »

Sur mes moteurs cette tôle est toujours présente, pas toujours en bon état effectivement :]
Je n'ai qu'un moteur avec une plaque refabriquée, je m'en sors bien :mrgreen:


Mieux vaut se mettre sérieusement à quelque chose de médiocre, que de rêver éternellement à la perfection
Henri de Tourville

Représentant régional Occitanie
Avatar du membre
vattan
Pipelette
Pipelette
Messages : 411
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 18:57
Véhicule N° 1 : AC4 1928
Véhicule N° 2 : traction 11B 1951

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par vattan »

BENSANTERRE a écrit : mar. 17 nov. 2020 19:40
la plaque en acier qui ferme le carter à côté des chemises n’est jamais d’origine,
La plaque à eau du moteur de ma Boulangère de 1928 est d'origine et non repeinte.

vue moteur G bis_opt.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Berjac
Prolixe
Prolixe
Messages : 5543
Enregistré le : ven. 9 janv. 2009 00:00
Localisation : LYON 6eme

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par Berjac »

-Bonjour
-Ta voiture ne semble pas être une boulangère mais tout simplement un fourgon , voiture devenue guère courante de nos jours
-La boulangère présente la particularité d'avoir des rideaux en toile sur les flancs arrières


Avatar du membre
vattan
Pipelette
Pipelette
Messages : 411
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 18:57
Véhicule N° 1 : AC4 1928
Véhicule N° 2 : traction 11B 1951

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par vattan »

Berjac a écrit : mer. 18 nov. 2020 08:51 -Ta voiture ne semble pas être une boulangère
Ma voiture a été identifiée par GK du Conservatoire comme l'une des 1560 Boulangères produites en 1928.
Elle a été scalpée dans les années 50, toit et montants probablement pourris, pour en faire ce qu'on appelait pas encore un pick-up.


Berjac
Prolixe
Prolixe
Messages : 5543
Enregistré le : ven. 9 janv. 2009 00:00
Localisation : LYON 6eme

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par Berjac »

-Nous sommes d'accord : boulangère transformée en fourgon.
-En effet je ne voyais plus les rideaux toiles
-Au fait , savez vous pourquoi ce véhicule avec rideaux latéraux s'appelait boulangère ?


Avatar du membre
vattan
Pipelette
Pipelette
Messages : 411
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 18:57
Véhicule N° 1 : AC4 1928
Véhicule N° 2 : traction 11B 1951

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par vattan »

Berjac a écrit : mer. 18 nov. 2020 14:10 savez vous pourquoi ce véhicule avec rideaux latéraux s'appelait boulangère ?
Je l'ai probablement lu mais j'avoue ne plus m'en souvenir.


zèbre69
Prolixe
Prolixe
Messages : 2586
Enregistré le : dim. 11 sept. 2005 23:00
Véhicule N° 1 : C4F cabriolet
Véhicule N° 2 : C4G MFP Faux-cabrio
Localisation : Ain

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par zèbre69 »

Moi j'ai aussi une épave de 11BL dans le poulailler mais elle est bien mûre à contrario de ta c4


BENSANTERRE
Habitué
Habitué
Messages : 10
Enregistré le : dim. 12 oct. 2014 20:54
Véhicule N° 1 : Citroen AC4
Numéro de série 1er véhicule : 1
Véhicule N° 2 : Citroen trefle
Numéro de série 2éme véhicule : 2

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par BENSANTERRE »

Merci aux enquêteurs qui cherchent à identifier avec précision mon AC4.
Pour disposer d’un peu plus d’éléments pour cette identification, je vous joins aujourd’hui quelques photos de la partie arrière.
J’ai aussi un catalogue d’époque, il est vrai que c’est très ressemblant. Mais la Boulangère a-t-elle obligatoirement les côtés toilés ?
Sur cette documentation, la position de la roue de secours m’interpelle, comment faisait on pour ouvrir la portière ?

Il me Manque la toile arrière qui s’enroule et s’attache avec 2 sangles en cuir.
Afin de la refaire, je cherche un morceau de bâche coton noire bien épaisse , mais je ne souhaite pas mettre un bout de bâche neuve parce que ça va faire tache. Je cherche donc une vieille toile en noire. Je trouve en toile kaki dans les surplus de l’armée, mais pas en noire.
Un amateur aurait il ceci, dimension 150 x 70 cm.
À bientôt
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


roadstera91
Modérateur
Modérateur
Messages : 7226
Enregistré le : lun. 4 août 2008 23:00
Véhicule N° 1 : C6 G Berline 1931
Véhicule N° 2 : C6 F camionnette
Localisation : Essonne

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par roadstera91 »

Tu peut teindre ta bache kaki militaire .
Tu gardera la qualité du produit .

Il n'est pas certain que la portiere s'ouvrait avec la roue de secours devant .
Les torpedos commerciaux avait de construction d'usine une roue de secours devant une porte qui était condamnée .


Une C6 F familliale , une C6 F camionette , une C6 G berline ....mais ou s'arretera t'il ?
Responsable du département des pieces impossibles .
pascal 43
Pipelette
Pipelette
Messages : 233
Enregistré le : lun. 24 mars 2008 00:00

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par pascal 43 »

la structure bois ressemble bien à celle d'une boulangère, il faudrait une photo des
ailes arrières avec la tole du dessus pour voir comment c'est fermer (coté extérieur)


Avatar du membre
vattan
Pipelette
Pipelette
Messages : 411
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 18:57
Véhicule N° 1 : AC4 1928
Véhicule N° 2 : traction 11B 1951

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par vattan »

Concernant l'emplacement de la roue de secours, on voit encore quelques très rares utilitaires équipés de la fixation d'origine. j'imagine que cette fixation qui condamnait la portière G était si peu pratique qu'elle devait systématiquement être remplacée par les concessionnaires à la demande de l'acheteur par un support accessoire fixé, comme sur la vôtre et la mienne, au niveau du capot. Il est, en effet, inimaginable qu'un utilisateur régulier de ce type d'utilitaire puisse ne pas se servir de la portière côté volant. J'ignore ce qui justifiait cet emplacement ? La sécurité ? Pour obliger le conducteur à monter côté trottoir ? A l'époque, c'est douteux, surtout en Province et qui plus est à la campagne. Il me semble que les ailes avec cuvettes contenant la roue de secours ont du apparaitre courant 1929.


roadstera91
Modérateur
Modérateur
Messages : 7226
Enregistré le : lun. 4 août 2008 23:00
Véhicule N° 1 : C6 G Berline 1931
Véhicule N° 2 : C6 F camionnette
Localisation : Essonne

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par roadstera91 »

vattan a écrit : mer. 18 nov. 2020 21:00
Il me semble que les ailes avec cuvettes contenant la roue de secours ont du apparaitre courant 1929.
Non en fevrier 1931 sur les C6 F CGL .

Puis en octobre 1931 sur le modele G .


Une C6 F familliale , une C6 F camionette , une C6 G berline ....mais ou s'arretera t'il ?
Responsable du département des pieces impossibles .
Avatar du membre
vattan
Pipelette
Pipelette
Messages : 411
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 18:57
Véhicule N° 1 : AC4 1928
Véhicule N° 2 : traction 11B 1951

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par vattan »

Voici une C4 Boulangère de 1929 équipée d'une roue de secours dans l'aile.
Le tableau de bord et le moteur correspondent bien à un modèle 1929.

Capture d’écran 2020-11-19 091205_opt.png
Capture d’écran 2020-11-19 091436_opt.png
Capture d’écran 2020-11-19 091609_opt.png
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


BENSANTERRE
Habitué
Habitué
Messages : 10
Enregistré le : dim. 12 oct. 2014 20:54
Véhicule N° 1 : Citroen AC4
Numéro de série 1er véhicule : 1
Véhicule N° 2 : Citroen trefle
Numéro de série 2éme véhicule : 2

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par BENSANTERRE »

Merci pour toutes vos remarques et interrogations sur la carrosserie de cette AC4 : fourgon ou boulangère ?
Je suis désormais sûr que les côtés arrières ont été modifiés. Les bâches initiales, qui devaient être pourries, ont été remplacées par de la tôle . J’ai mis 2 tasseaux de bois sur les côtés, en fait ceci étant destiné à cacher les trous laissés par le démontage des petits tourniquets qui servent à fixer les bâches.
Je vois souvent parler du Conservatoire Citroën, dans quelles mesures peuvent ils confirmer la bonne paternité de ma voiture.
Merci aux Citroenistes passionnés, et confinés !


Avatar du membre
POPEYECD
Membre du Club
Membre du Club
Messages : 1028
Enregistré le : lun. 8 oct. 2007 23:00
Véhicule N° 1 : C4G berline voyage
Numéro de série 1er véhicule : 5738
Véhicule N° 2 : C4F faux cabriolet
Numéro de série 2éme véhicule : 328082
Localisation : 95240 CORMEILLES EN PARISIS

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par POPEYECD »

Bonjour

Le conservatoire peux fournir un certificat d'origine, mais c'est payant (>80 euros voir leur site).

Il faut toutefois savoir qu'il faut leur indiquer un maximum d'informations :
--n° de série
--n° de caisse
--n° du moteur
Le tout avec des photos

+ une photo du véhicule

-Sur le certificat de CITROËN :
-CITROËN confirmera les bonnes informations (mais si il y a eu des modifications, CITROËN ne donnera en aucune façon les informations exactes)
-CITROËN indiquera la date de 1ère mise en circulation

A 1 de C4G
Popeyecd


C4G en cours + C4 puzzles "une restauration n'est jamais un long fleuve tranquille"
BENSANTERRE
Habitué
Habitué
Messages : 10
Enregistré le : dim. 12 oct. 2014 20:54
Véhicule N° 1 : Citroen AC4
Numéro de série 1er véhicule : 1
Véhicule N° 2 : Citroen trefle
Numéro de série 2éme véhicule : 2

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par BENSANTERRE »

CA92A850-83B4-4DDA-B19E-1FCA30DF78F0.jpeg
J’ai retrouvé une photo de 2014 quand j’ai rentré cette AC4. Elle sortait direct d’une ferme dans la Marne, et elle avait dû pas mal bourlinguer dans les chemins ruraux. Les dessous de la belle endormie étaient recouverts d’une très grosse couche de boue crayeuse, bien sèche et bien dure. Mais comment faire pour nettoyer cette voiture sans y passer un temps inouï.
Voici donc la recette, prenez 2 charriots élévateurs, un devant et un derrière, et élevez là de 2 mètres. Prenez ensuite votre Karcher, vous savez le gros truc là bas qui fait l’eau chaude et la vapeur, équipez vous d’un ensemble de bottes et d’une combinaison bien étanche. Après environ 2 heures de travail, vous vous en sortez complètement pourrit, mais votre belle est désormais méconnaissable. Après quelques jours de séchage, n’oubliez pas de la remonter une seconde fois pour protéger la tôle mise à nus avec du Rustol, le temps de reprendre tout ceci avec patience.
Y’a pas de problèmes, y’a que des solutions.
Ben
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


roadstera91
Modérateur
Modérateur
Messages : 7226
Enregistré le : lun. 4 août 2008 23:00
Véhicule N° 1 : C6 G Berline 1931
Véhicule N° 2 : C6 F camionnette
Localisation : Essonne

Re: Une AC4 Boulangère sortie des ténèbres

Message par roadstera91 »

Je vois que tu n'y va pas par 4 chemins !!!


Une C6 F familliale , une C6 F camionette , une C6 G berline ....mais ou s'arretera t'il ?
Responsable du département des pieces impossibles .
Répondre